Parfois…

Parfois un sourire sur le visage, parfois une interrogation dans les yeux, parfois les deux. Ils ne connaissent pas le monde et c’est parfois mieux ainsi. Ils rient, pleurent, jouent comme les autres, mais à leur manière. Bien loin des vicissitudes de l’Occident, bien loin des incohérences africaines. Rêvent-ils d’un monde meilleur ? Je ne sais…

Évaluez ceci :