L’habit ne fait pas le moine ou la barbe ne fait pas le philosophe !

le

Le selfie des réseaux sociaux auquel on n’échappe pas, même du côté masculin…

On « fait court », on lance la polémique, on attend les réflexions.

Torse bombé, chemise blanche maculée d’une cravate bleue enveloppée d’un costume 3 pièces et d’une paire de chaussures dans laquelle une bimbo n’aurait aucun mal à s’y voir pour se maquiller, il trône devant un véhicule flambant neuf ne lui appartenant peut-être pas, mais peu importe. Un constat « constaté » en RDC, oui, oui, mais sans doute vivant ailleurs également.

Cet accoutrement – ne voyez pas en ce mot une connotation péjorative – semble être, pour certains, le symbole de la réussite ou, à tout le moins, tend à faire montre de l’importance d’un corps – quid de l’esprit dès lors ? – emballé d’étoffes, de qualité ou pas.

Etre et paraître, une réalité intemporelle

Comme le disait Grégoire IX, « Ce n’est pas à l’habit qu’on reconnaît le moine mais à l’observation de la règle et à la perfection de sa vie. Il faut ainsi faire la distinction entre l’être et le paraître. » 

Quant à Rabelais, dans Gargantua, il aimait à nous lancer un« Ôtez le bas, c’est-à-dire, les beaux habits, ils font ânes comme auparavant. Car vous-mêmes dites que l’habit ne fait pas le moine. »

Ne mettons cependant pas tout le monde dans le même sac, il n’y résisterait pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.