Je suis venu, j’ai vu, « m’as-tu vu » ?

L’enfant dont le spectacle ravissait les yeux avait, au préalable, déposé discrètement son chapeau au bord de la scène espérant ainsi récupérer quelques offrandes pour sa prestation.

Les gens se levaient et, tout aussi discrètement, y glissaient de petits billets. Tous à l’exception d’un homme, sans doute en mal de notoriété, qui s’avança, fièrement, exhibant au bout de ses doigts un billet de 100 dollars qu’il secoua sous le nez du jeune artiste imperturbable avant de le placer là où il devait trouver refuge.

Le paraître, même ridicule, a encore de beaux jours devant lui et si cette histoire ressemble à la vôtre, c’est que je vous y ai vu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.