Le combat d’une voyelle contre les consonnes

Qui se cache derrière l’application de la réforme de l’orthographe ? La réforme de l’orthographe ne cesse de faire couler de l’encre depuis des années. Ceci étant dit, cela signifie aussi que bon nombre écrivent (sic). Mais qui se cache derrière cette réforme ?

Le combat des voyelles contre les consonnes

Tout a commencé à cause d’une lettre. Forte de sa position, elle a mené un combat à la limite de l’hystérie (iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii) pour arriver à ses fins. Reprendre son statut, sa noblesse lance-t-elle. Elle est d’ailleurs devenue le porte-parole des voyelles. Nous l’avons rencontrée. « J’en avais assez d’être toujours couverte » précise-t-elle. « Ma naissance originelle est due à Charlemagne qui avait décidé de rendre, déjà à l’époque, la graphie plus simple et accessible à tous. Mais, dans l’ombre, les consommes fomentaient un coup d’état, notamment deux des leurs qui se sont alliées pour nous attaquer. » « J’en veux beaucoup au S et au T, ce sont elles les responsables de cet accent, plus communément appelé chapeau. Elles nous ont couverts …de honte » ajoute-t-elle. « Manuscritement parlant, ce trait dont on nous affuble est laid et ne rend pas la tâche facile. Je dis tache parce que je me refuse à placer cet accent.

En outre, lors de l’utilisation de votre clavier, technologie oblige, avez-vous déjà remarqué la gymnastique imposée à vos doigts lorsque vous devez l’ajouter au-dessus de nous ? » Tel est le message que le I a voulu faire passer aux académiciens au nom du collectif voyelle. Il souhaitait ardemment que l’on « remette les points sur les i ». C’est fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.