L’expression « avoir l’estomac dans les talons »

Non, je ne vous parle pas d’un cheval, même s’il devait venir de Troie. Citée en 1884 par Huysmans dans « A rebours », elle en demeure toujours mystérieuse quant à ses origines. Elle se disait aussi « avoir l’estomac aux talons »
Il en existait également une version en argot attestée par Gaston Esnault en 1898 : « Avoir l’estom dans les gadins » (les ‘gadins’ étaient les souliers à cette époque, signification argotique aujourd’hui oubliée, puisque le mot ‘gadin’ signifie maintenant ‘chapeau’, mais surtout ‘chute’).
Que l’estomac devienne le centre de nos préoccupations lorsqu’on a très faim, c’est compréhensible. Mais pourquoi est-il supposé descendre jusqu’aux talons ou donner l’impression de s’étendre jusqu’aux pieds ? Même Achille, pour qui il restait un point faible, n’en savait rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.