Quand Amandine me demande de parler d’Elia, sa petite soeur

Amandine m’a demandé de vous parler de sa petite sœur Elia en chanson. Etant un piètre chanteur, je m’en suis remis à Michel Berger et France Gall en adaptant le texte, comme j’en ai l’habitude….

C’est comme une gaieté, comme un sourire
Quelque chose dans la voix qui paraît nous dire « Viens »
Qui nous fait sentir étrangement bien
C’est comme toute l’histoire du peuple noir
Qui se balance entre l’amour et le désespoir
Quelque chose qui danse en toi
Si tu l’as, tu l’as

ELIA, tu as
Ce j’n’sais quoi
Que d’autres n’ont pas
Qui nous met dans un drôle d’état
ELIA, tu as
Cette drôle de joie
Ce don du ciel qui te rend belle
ELIA, tu as
Ce tout petit supplément d’âme
Cet indéfinissable charme
Cette petite flamme
Tape sur des tonneaux, sur des pianos
Sur tout ce que Dieu peut te mettre entre les mains
Montre ton rire ou ton chagrin
Mais que tu n’aies riens, que tu sois roi
Que tu cherches encore les pouvoirs qui dorment en toi
Tu vois ça ne s’achète pas
Quand tu l’as, tu l’as

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.