La chronique du 27 mai 2022 : brasser de l’air

Si les adeptes de cette pratique étaient efficaces, il y a longtemps qu’on se passerait d’air conditionné. Revenons-en cependant à nos moutons (de Panurge), tout aussi nombreux à tomber dans le panneau. Dans son acception au XII°, l’air signifiait le vide, il n’en fallut pas plus pour que l’expression « brasser de l’air » ne soit le moyen de dire qu’on s’agitait beaucoup pour peu de résultats dès le XX°. Est-ce cela qui, au XVII°, incita Don Quichotte à combattre les moulins ? Est-ce de là que vient l’origine de l’expression l’air de rien ? Ne manquera pas d’air celui qui attestera d’un oui les questions posées ; il sera sans doute cuisiné à l’étouffée (sic).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.